Compte rendu-commission Commerce Extérieur, Développement durable, Emploi & Formation- octobre 2016

Compte rendu-commission Commerce Extérieur, Développement durable, Emploi & Formation

La commission Commerce Extérieur, Développement durable, Emploi & Formation en présence d’Axelle Lemaire, 

Commerce extérieur
Pour la thématique Commerce extérieur, notre commission a travaillé sur cinq grands axes : les incubateurs de start-up dirigés par de jeunes entrepreneurs français, le label French Tech, la famille à l’exportation « Mieux se soigner », le développement du tourisme français par le biais de l’opérateur Atout France et enfin, le développement du secteur maritime avec la loi « Économie Bleue ».

Nicolas Hazard (Président du Comptoir de l’innovation et de Calso) et Martin Guérin (CEO de NYUKO) accompagnent le lancement de jeunes entreprises innovatrices dans les secteurs les plus variés et à l’échelle internationale. Regrettant le manque d’efficacité du réseau français d’accompagnement de ce type d’entreprises à l’étranger, ils soulignent entre autres :

– que la promotion des start-up françaises à l’étranger mériterait un réseau plus dynamique, des professionnels plus compétents et un volet d’accompagnement simplifié. En outre, les entrepreneurs ont besoin de relais efficaces, d’outils pour leur mise en réseau, et d’être en contact plus rapidement avec des clients potentiels. (N. Hazard)

– que les élus des Français de l’Etranger peuvent contribuer de diverses manières à développer l’entrepreneuriat de sociétés françaises à l’étranger : en faisant partie des réseaux d’influence économique, en échangeant de l’information, en apportant l’expérience locale, en jouant un rôle de facilitateur de contacts pour la prospection. « Les élus ont vocation à « mailler la planète » » (M. Guerin).

Mme Axelle Lemaire, Secrétaire d’État au numérique et à l’innovation, a répondu à notre invitation et est venue personnellement présenter la mission French Tech à notre commission. French Tech désigne tous ceux qui travaillent dans ou pour les start-up françaises en France ou à l’étranger. French Tech implique la création de réseaux menés par des entrepreneurs qui se fédèrent autour d’un label, sur la base d’un cahier des charges, et qui se propose d’être une force de conviction dans l’écosystème local. A ce jour, 13 métropoles ont été labellisées en France et la mission se déploie à l’étranger. Le dispositif étant encore jeune, les résultats restent à être évalués. La commission constate toutefois que les jeunes entrepreneurs précités connaissent le label French Tech et en apprécient le principe.

D’après la Ministre, il importe de mieux intégrer la société civile et dans un contexte à l’étranger les relais locaux que sont élus. Elle nous demande expressément d’être « Les ambassadeurs de cet écosystème » et s’étonne que les conseillers consulaires n’aient à ce jour par été impliqués dans la mobilisation autour de ce dispositif.

Constatant que TOUS les intervenants ont insisté sur l’importance de l’implication et de l’aide des conseillers consulaires alors même que les trois résolutions émises par la commission lors des dernières sessions visant à élargir les modalités de participation des conseillers consulaires aux Conseils économiques et d’influence ont été systématiquement rejetées par l’administration, la commission a émis une résolution plus générale demandant une implication systématique des conseillers consulaires à la vie économique de leur circonscription.

Développement durable
Dans le cadre du volet Développement durable, nous avons reçu M. François-Xavier LEGER, Haut fonctionnaire en charge du plan administration exemplaire au MAEDI, et son équipe qui nous ont présenté le plan “Administration verte” développé par le MAE pour la période 2015-2020 autour de 4 objectifs :

– Démontrer à l’échelle internationale le caractère exemplaire de l’engagement de la France en matière de développement durable

– Faire du réseau diplomatique une vitrine des savoir-faire français

– Améliorer la gestion, les performances des postes et réaliser des économies

– Atteindre la neutralité carbone en 2020

Doté de moyens très limités, le service « Administration exemplaire » doit aider à la mise en place localement des diagnostics énergétiques, à la formation de personnes sur place et à la mise à disposition d’outils ainsi qu’à l’aide au montage de partenariats avec des opérateurs privés puisque aucun budget particulier n’est prévu pour ces actions. Une résolution demandant entre autres que plus de moyens soient alloués à ce projet et également que les conseillers consulaires soient tenus informés par les postes du plan « Ambassade verte » a été présentée par la commission.

Enfin, la commission continue d’élaborer le règlement et les modalités organisationnelles du Concours du développement durable de l’AFE. Un budget prévisionnel a été établi et des demandes d’aide financière envoyés à tous les parlementaires représentant les Français de l’étranger. Le logo du concours a été adopté en commission et présenté à l’assemblée plénière. L’objectif est de lancer la première édition du concours lors de la session d’octobre 2017.

Emploi et Formation professionnelle
Sur la thématique Emploi et Formation professionnelle, la commission a commencé ses travaux par une approche globale des évolutions du travail à travers le monde en recevant M. Cyril Cosme, Directeur du bureau de l’Organisation International du Travail à Paris.

Revenant à des préoccupations plus concrètes, la commission a poursuivi les travaux initiés en mars 2016 sur les modalités de transfert aux régions de la compétence relative à la formation professionnelle à destination des Français de l’étranger, qui s’articule autour d’une collaboration entre les consulats (accueil des candidats, aide à la constitution du dossier), l’agence Pôle Emploi d’Île de France (sélection des candidats et construction du parcours avec deux psychologues du travail) et l’ARF (opérateur de formation professionnelle). Les intervenants (MAEDI et Pôle Emploi) ont confirmé la mise en place concrète du dispositif et des process et que les informations adéquates ont été mises à la disposition des postes.

La commission constate néanmoins que ces informations sont encore très faiblement diffusées, ce qui limite de facto le nombre de candidats potentiels. 3 résolutions ont donc été prises en vue d’assurer aux Français de l’étranger une information adéquate.

Anne Henry-Werner

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *